Actualités

Traffic de stupéfiants – la sécurité de l’aéroport mise en question

Traffic de stupéfiants - la sécurité de l’aéroport mise en question

Traffic de stupéfiants – la sécurité de l’aéroport mise en question

Le combat contre la prolifération de la drogue à Maurice revient souvent sur le tapis. L’ex-juge Paul Lam Shang Leen, qui préside la commission d’enquête sur la drogue, en a posé plusieurs questions lors de l’audition du jeudi 6 octobre. Il s’est attardé sur la question si notre système de sécurité mis en place dans notre aéroport de Plaisance est à pointe pour contrer l’importation de la drogue. Selon lui, certains passagers en transit à l’aéroport de Plaisance pourraient facilement transporter de la drogue, car ils sont rarement soumis à des fouilles.

L’audience a également été marquée par l’audition de George Ramudu, consultant de l’Aviation Security chez Ground2Air. Il a expliqué que les valises sont choisis au « random » pour passer au scan. A une question si oui ou non les officiers ont une formation afin de détecter les produits illicites, George Ramudu devrait faire ressortir : « non, ils n’ont aucune formation ».

Interrogé par Inside News, un officier de l’Anti Drug Smuggling Unit abonde dans le même sens, il va même plus loin, en affirmant qu’ « il y a un gros soucis au niveau de nos services portuaires, où des « marchandises » sont pas verifier et passent facilement sous les nezs de nos douaniers ». Il continue, en avançant que : « malheureusement, on est en manque d’effectif et d’équipements pour pouvoir combattre l’entrée de la drogue sur le sol mauricien ».
Par ailleurs, l’officier en question parle de l’aspect économique : « comment fouiller les passagers car cela peut avoir un effet négatif sur le secteur touristique, surtout que ce secteur est un pillier phare de notre économie du pays ! ».

To Top