Actualités

Navin Ramgoolam à Pravind Jugnauth : « Gagne courage vin dans élection »

navin ramgoolam

Navin Ramgoolam à Pravind Jugnauth : « Gagne courage vin dans élection »

Le Parti Travailliste était en congrès ce dimanche à Triolet. Retrouvant sa circonscription pour la première fois depuis sa défaite de décembre 2014, Navin Ramgoolam a abordé plusieurs sujets d’actualité. Il demande à Pravind Jugnauth de venir affronter l’électorat pour obtenir le droit de diriger le pays en tant que Premier ministre. Ramgoolam s’est aussi attaqué à sir Anerood Jugnauth sur le dossier Chagos et salue la position de Gérard Sanspeur sur le projet Heritage City.

Dimanche 16 septembre 2016

« Il n’existe pas de monarchie à Maurice où le roi cède son trône à sa fils. Ou ti pou trouve sir Seewoosugur Ramgoolam dire moi li fatigué, aster prend so place », a lancé le leader du PTr devant des partisans venus des quatre coins du pays. « SAJ fait erreur en disant que la Constitution a prévu cela. SAJ était leader de l’Alliance Lepep lorsqu’il fut élu Premier ministre. Pravind Jugnauth était leader du MSM », soutient Navin Ramgoolam.

Ce dernier ne ménage pas les deux autres leaders de l’Alliance Lepep. « Xavier Duval ek Ivan Collendavelloo trop content sièges ministres, privilèges ek maja karo. Zot fin trahir ou. Zot coupable zot aussi. Zordi, papa pe ouvert l’imposte pe dire piti passe à travers. Gagne courage vin dans élection, to gagner to fort », a été le défi lancé par l’ancien Premier ministre au leader du MSM.

Erreurs passées

Navin Ramgoolam reconnaît au passage avoir fait des erreurs lorsqu’il était au pouvoir. « Mo accepté mo ban erreurs, pas pou répeté sa, mo redire pas pou répété sa. »

Chagos

Commentant les relations tendues qui prévalent désormais entre l’Angleterre et Maurice sur le dossier des Chagos, il pense que le Premier ministre aurait dû trouver un terrain d’entente dans le dialogue au lieu d’entrer en conflit avec les Anglais et les Américains. « Au lieu de les insulter, Jugnauth aurait du parler avec le Premier ministre David Cameron. » Il se dit fier que c’est sous son mandat que le pays a remporté deux batailles légales contre les Anglais.
Revenant sur les propos du Premier ministre sur les Chagos lors de sa conférence de presse de la semaine dernière à l’effet que la faute revient à sir Seewoosagur Ramgoolam, le fils de ce dernier a apporté un démenti. « Lorsque nous avons perdu Diego Garcia, on n’était pas indépendant. Ce sont les Anglais qui ont pris ces îles. Jugnauth oublie qu’il était à Londres en 1965 pour assister à la conférence constitutionnelle. Par contre, lorsqu’il était Premier ministre, il avait mis un select committee et il avait accepté Rs 40 millions de compensation. »

Heritage City

Sur le projet Heritage City, Navin Ramgoolam a salué la position prise par le conseiller spécial de Pravind Jugnauth, Gérard Sanspeur. « 24 ministres et un Premier ministre ont approuvé le projet trois fois. Finalement, c’est un conseiller, Gérard Sanspeur qui est venu dire qu’il ne faut pas aller de l’avant. Ou ti bizin vote Sanspeur même Premier ministre. Dès le départ, nou ti dire ki priorité c’est métro léger, pas Heritage City. »

To Top