Actualités

Le tribunal de Bologne donne gain de cause à Nandanee Soornack

Le tribunal de Bologne donne gain de cause à Nandanee Soornack
Le tribunal de Bologne donne gain de cause à Nandanee Soornack

Le tribunal de Bologne donne gain de cause à Nandanee Soornack

Nandanee Soornack ne sera pas extradée vers Maurice. C’est son avocat, Me Raj Boodhoo, qui a confirmé la nouvelle. Le tribunal de Bologne a rendu son jugement ce jeudi 15 septembre. Nandanee Soornack remporte donc une première bataille et ne viendra pas affronter la justice mauricienne.

Tout laisse croire que l’état mauricien va faire appel du jugement. Il faut mentionner toutefois l’absence de traité d’extradition entre Maurice et l’Italie.

Nandanee Soornack avait été arrêtée en Italie en avril 2015 avant d’être assignée à résidence par le tribunal de Parme. La justice mauricienne avait réclamé son extradition pour l’interroger sur l’affaire Roches-Noires et les millions découverts dans le coffre de l’ex-Premier ministre, le Dr Navin Ramgoolam.

Elle fait en outre l’objet de plusieurs charges provisoires devant la justice mauricienne, soit blanchiment d’argent dans l’affaire Dufry / Frydu, l’achat d’une maison à Floréal et complot dans l’affaire Roches-Noires.

Pour contrer son extradition, la femme d’affaires dit craindre pour sa sécurité et celle de sa fille à Maurice, ayant été l’ex-compagne de l’ex-Premier ministre, le Dr Navin Ramgoolam. « I fear most of all for my six-year-old daughter [who] is the former Prime Minister’s only child and the only descendant of his dynasty”, mentionne-t-elle dans son affidavit.

To Top