monde

En Belgique Un père brise le crâne de son bébé de deux mois

En Belgique Un père brise le crâne de son bébé de deux mois
En Belgique Un père brise le crâne de son bébé de deux mois

En Belgique Un père brise le crâne de son bébé de deux mois

Le village de Westende, en Belgique est en état de choc. Un jeune père de 21 ans a été arrêté par la police pour avoir violemment frappé son bébé. Il lui a brisé le crâne parce que le bébé l’empêchait de jouer à FIFA sur son console.

C’est un acte le plus sordide et inimaginable   enregistré dans le pays. Bram L., père d’un bébé de deux mois, a été arrêté par la police de Westende (village à l’Ouest du pays) en fin de semaine dernière. Après un interrogatoire marathon, il est maintenu en détention policière. Le jeune homme est accusé provisoirement d’avoir fracassé le crâne de son bébé de deux mois. L a raison : ce dernier l’empêchait de jouer au jeu vidéo. Selon la police, le bébé souffre de graves lésions cérébrales et de plusieurs fractures, rapporte le journal Het Laatste Nieuws.

Dans sa déposition, la mère de l’enfant a expliqué qu’elle dormait dans une des chambres et à son réveil, elle a découvert le nourrisson inconscient. Les faits se seraient déroulés le 4 septembre. La mère a également été arrêtée.

Selon les médecins de l’hôpital, le bébé souffre de 12 fractures du crâne et de très sévères lésions cérébrales. Le père, qui est toujours en détention, était déjà fiché au poste de police. Il a été interpellé quelques mois plus tôt pour possession de stupéfiants et des actes de violence envers une policière.

Le journal Het Laatste Nieuws précise que le père a été traduit devant la justice mercredi 14 septembre mais le juge d’instruction de Bruges a décidé de prolonger la détention de l’accusé pour un mois encore, en attendant son jugement.

Le grand-père maternel de l’enfant a déclaré à la presse que « la famille a été profondément choquée par cet incident. Le bébé est toujours aux soins intensifs et son état s’améliore de jour en jour. »
Selon la presse belge, l’enquête de la police et les examens médicaux ont permis de déterminer que le père n’était pas à son premier coup. Il a déjà, à plusieurs reprises, frappé son bébé

To Top