Actualités

Affaire 50 bal kouler: Me Jacques Panglose dénonce les agissements du DPP et de l’ICAC

Affaire 50 bal kouler: Me Jacques Panglose dénonce les agissements du DPP et de l’ICAC
Affaire 50 bal kouler: Me Jacques Panglose dénonce les agissements du DPP et de l’ICAC

Affaire 50 bal kouler: Me Jacques Panglose dénonce les agissements du DPP et de l’ICAC

L’ancien ministre de l’Environnement, Raj Dayal, était devant la magistrate Adila Hamuth mercredi au tribunal de Port Louis. Il devrait être entendu dans l’affaire ’50 bal kouler’, qui l’avait forcé à soumettre sa démission comme ministre de l’actuel gouvernement. Maisl’ICAC et le DPP ont demandé un délai de 6 mois  car ils doivent mener une enquête approfondie.
Ces deux instances n’ayant pu éclairer la Cour sur les raisons motivant une telle demande, l’avocat Jacques Panglose, qui défend les intérêts de l’ancien commissaire de Police, a dénoncé leurs agissements. Le représentant du Directeur des Poursuites Publiques, Me Roshan Santokhee, a maintenu que l’enquête pourrait prendre six mois mais a insisté qu’il ne peut divulguer les raisons de ce laps de temps sur une question de confidentialité.

Pour Me Jacques Panglose, il y a là un abus de procédure. La magistrate Hamuth a ajourné l’affaire au 10 janvier, date à laquelle l’ICAC et le DPP devront donner plus de précisions sur l’avancée de cette enquête.
Pour rappel, l’homme d’affaires Patrick Soobhany, avait dénoncé Raj Dayal en mars dernier.

Il avait enregistré une conversation entre lui et le ministre où ce dernier lui a demandé d’acheter ’50 bal kouler’ pour la fête holi en échange d’un permis d’EIA pour un projet de morcellement à Gros Cailloux.
Les avocats de la défense, comme attendu contestent la légalité de cette bande sonore, seul élément qui incrimine Raj Dayal dans cette affaire.

Latest stories

To Top